Allez au contenu, Allez à la navigation

Utilisation d'enveloppes en papier de préférence aux films plastiques pour l'envoi de publications

12 ème législature

Question écrite n° 15614 de M. Yves Détraigne (Marne - UDI-UC)

publiée dans le JO Sénat du 20/01/2005 - page 141

M. Yves Détraigne souhaite appeler l'attention de M. le ministre de l'écologie et du développement durable sur l'utilisation croissante de films plastiques non biodégradables pour l'envoi de nombreuses publications. Au regard de la stratégie nationale de développement durable (SNDD) mise en place en juin 2003, l'usage d'enveloppes en papier devrait être privilégié, notamment pour l'envoi des différents matériels de communication publique et politique. Le papier étant un produit respectueux de l'environnement puisque facilement biodégradable et recyclable à la différence des films plastiques, il semblerait opportun d'en favoriser le développement. En conséquence, il lui demande de bien vouloir lui indiquer ce qu'il envisage de faire en ce sens.



Réponse du Ministère de l'écologie et du développement durable

publiée dans le JO Sénat du 26/05/2005 - page 1493

Le ministre de l'écologie et du développement durable a pris connaissance, avec intérêt, de la question relative à l'emploi d'enveloppes en papier pour l'envoi de publications. L'utilisation de films plastiques utilisés pour l'envoi de publications est effectivement contestée. Si de tels films peuvent très difficilement être recyclés, ils présentent toutefois l'avantage d'être plus légers que des enveloppes en papier, ce qui limite ainsi l'énergie consommée lors du transport des correspondances. Par ailleurs, la fabrication des films plastiques est moins consommatrice de certaines ressources, notamment d'eau, que celle du papier. Au total, l'utilisation de films plastiques pour emballer des correspondances n'est pas nécessairement une solution moins favorable pour l'environnement que l'emploi d'enveloppes en papier.