Allez au contenu, Allez à la navigation

Modalités de la grève dans l'éducation nationale

12e législature

Question écrite n° 15630 de M. Louis Souvet (Doubs - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 20/01/2005 - page 143

M. Louis Souvet attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur les modalités de la grève dans l'éducation nationale. La grève est un droit, les multiplications des jours de grève dans ce secteur sont là pour le démontrer. Toutefois, l'administration se doit de connaître, ce pour des raisons de sécurité et d'organisation, l'état du service pendant la grève. Il demande si, à la suite d'un mot d'ordre de grève, l'administration avant l'action syndicale collecte cette information. L'administration se doit de connaître la situation des établissements placés sous sa tutelle. Si un tel dispositif n'était pas présent, il serait souhaitable de le mettre en place. Toute cogestion de quel qu'ordre qu'elle soit serait contraire à l'éthique la plus élémentaire du service public comme d'ailleurs tout mot d'ordre visant à laisser les rectorats dans l'expectative jusqu'à la dernière minute.



La question est caduque