Allez au contenu, Allez à la navigation

Place des personnes âgées dans la société

12e législature

Question écrite n° 15929 de M. Philippe Darniche (Vendée - NI)

publiée dans le JO Sénat du 10/02/2005 - page 361

M. Philippe Darniche souhaite attirer l'attention de Mme la secrétaire d'Etat aux personnes âgées sur les réactions négatives qui ont suivi le déroulement de " La semaine bleue " au mois d'octobre dernier. En effet, il souhaite transmettre l'indignation qu'a soulevée la formulation de cette action, à savoir " Et si on parlait des vieux ", appellation maladroite qui a choqué, alors que le but de ce temps de réflexion était à l'origine de faire évoluer positivement notre regard sur nos aînés. Au vu notamment de ces réactions, il semble très important de repenser la vie sociale, les actions intergénérationnelles, le rôle et la place des personnes âgées dans notre société. Il est ainsi espéré que les propositions faites en 2004 seront suivies d'effets sous l'impulsion du Gouvernement et dans le prolongement de la campagne annoncée sur les métiers liés aux grands âges, afin de redonner à nos aînés leur rôle de référents du noyau familial, de mémoires qui ont beaucoup à retransmettre, et recréer le respect qui leur est dû et le lien social permettant d'éviter l'isolement parfois constaté.

Transmise au Ministère délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille



Réponse du Ministère délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille

publiée dans le JO Sénat du 13/07/2006 - page 1909

Les promoteurs de La Semaine bleue organisée sur le thème « Et si on parlait des vieux ! », ont souhaité attirer l'attention de l'opinion publique sur les difficultés des personnes âgées et des retraités et changer le regard porté sur nos aînés. Cette opération a regroupé vingt associations et organismes nationaux et s'est déployée dans tous les départements. Son évaluation a été très positive. Une campagne nationale d'information et de valorisation des métiers liés au grand âge a été initiée le 7 mars 2005 par le Gouvernement. Cette campagne, qui se décline sur trois ans, a d'ores et déjà contribué à faire évoluer le regard porté sur les personnes âgées, en renforçant l'attractivité de ces métiers auprès des jeunes et des personnes en cours de réorientation professionnelle. Le ministre délégué à la sécurité sociale, aux personnes âgées, aux personnes handicapées et à la famille est convaincu de l'intérêt des actions intergénérationnelles. Il a, d'ailleurs, fait réaliser un guide méthodologique dédié aux actions intergénérationnelles : « L'intergénération, une démarche de proximité », publié à La Documentation française en 2005 et organisé un colloque sur ce thème le 30 septembre 2005. Enfin, il a proposé au Premier ministre de consacrer la conférence de La famille 2006, pour la première fois, aux solidarités entre générations. Deux groupes de travail préparatoires ont été installés en janvier 2006 « la famille, espace de solidarité entre générations » et « La société intergénérationnelle au service de la famille ».