Allez au contenu, Allez à la navigation

Nouvelle tarification de la chirurgie dermatologique

12e législature

Question écrite n° 15959 de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 10/02/2005 - page 362

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille concernant la nouvelle tarification de la chirurgie dermatologique. La baisse de près de 25 % des actes de " l'exérèse suture ", représentant 400 000 actes par an, effectués par les dermatologues risquent de disparaître de leur pratique. Le coût pour le praticien va devenir une charge impossible à supporter ; et, par conséquent, ce sont 70 000 cancers de la peau qui seront concernés par un défaut ou un retard de traitement. De plus, le transfert même partiel de l'activité de chirurgie dermatologique vers l'hôpital représenterait un coût exorbitant, tant pour l'assurance-maladie que pour le patient et les mutuelles de santé. C'est la raison pour laquelle elle lui demande si le gouvernement envisage de revenir sur une nouvelle tarification de la chirurgie dermatologique.

Transmise au Ministère de la santé et des solidarités



La question est caduque