Allez au contenu, Allez à la navigation

Détection systématique du virus HPV, principale cause du cancer de l'utérus

12e législature

Question écrite n° 15992 de Mme Marie-Thérèse Hermange (Paris - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 10/02/2005 - page 364

Mme Marie-Thérèse Hermange souhaite attirer l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille sur la nécessité pour les femmes de bénéficier d'une détection systématique du virus HPV (appelé " Papillomavirus humain "), principale cause du cancer de l'utérus. Le taux de précision du frottis pour détecter un tel virus est de l'ordre de 70 %. Si le test HPV, qui permet même de détecter le virus avant que les anomalies n'apparaissent, était ajouté systématiquement au frottis, la fiabilité du dépistage passerait à 99 %. Or, le test HPV est pris en charge par la sécurité sociale, et ce depuis le 14 février 2004, uniquement en cas de frottis douteux, ce qui représente 5 % des cas. Elle lui demande donc s'il envisage d'instaurer une détection systématique du virus HPV, pour un meilleur dépistage et pour sauver, chaque année, des milliers de vie de femmes.

Transmise au Ministère de la santé et des solidarités



La question est caduque