Allez au contenu, Allez à la navigation

Difficultés en santé publique de la région Nord - Pas-de-Calais

12 ème législature

Question écrite n° 16258 de M. Yves Coquelle (Pas-de-Calais - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 24/02/2005 - page 522

M. Yves Coquelle attire l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille sur la situation particulièrement difficile que connaît la région Nord - Pas-de-Calais en matière de santé publique. Le manque d'hôpitaux, de professeurs, de spécialistes, de généralistes, d'infirmiers est alarmant. Dans cette région déjà gravement affectée par d'innombrables problèmes économiques, où les taux de chômage sont parmi les plus élevés de France, où l'espérance de vie est de 7 années inférieure à la moyenne nationale, Aujourd'hui, les nouveaux dispositifs préconisés par le Gouvernement risquent d'entraîner de nouveaux et graves problèmes pour la population régionale la plus défavorisée et généralement sans véritable moyen de transport. En effet, les services de garde du week-end des médecins généralistes sont très fortement réduits : un médecin le week-end pour 7 à 8 communes c'est-à-dire plus de 50 000 habitants, et il en va de même pour les pharmacies. Malheur à celui qui tombe malade le week-end, beaucoup seront contraints d'avoir recours aux services d'urgences ou au SAMU qui seront très vite saturés. En conséquence, il lui demande, solennellement, de prendre très rapidement des mesures concrètes pour remédier à cette situation inacceptable. En concertation avec la profession, les élus, le Gouvernement, des solutions doivent être trouvées sous peine de porter de nouvelles atteintes au droit à la santé pour tous.

Transmise au Ministère de la santé et des solidarités



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.