Allez au contenu, Allez à la navigation

Dépistage du cancer du col de l'utérus

12e législature

Question écrite n° 16288 de Mme Valérie Létard (Nord - UDI-UC)

publiée dans le JO Sénat du 03/03/2005 - page 594

Mme Valérie Létard attire l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille sur la mise en oeuvre de la 26e mesure du plan cancer concernant le dépistage individuel du Cancer du col de l'utérus. Cette mesure qui vise à renforcer les actions en faveur du dépistage de ce cancer auprès des femmes à risque prévoit notamment de faciliter l'utilisation du test de papillomavirus (HPV), test qui permet de détecter très précocement la présence du virus responsable de cette maladie. Depuis janvier 2004, le test HPV est pris en charge par l'assurance maladie, mais uniquement pour les frottis douteux, soit moins de 5 % de ce type d'examen, alors même que le taux de précision du frottis en France pour dépister un cancer du col de l'utérus est de l'ordre de 70 %. Bien que très positive, cette première avancée reste néanmoins encore trop limitée pour permettre une véritable politique de prévention de ce cancer. En conséquence, elle lui demande dans quel délai il envisage d'élargir la généralisation du dépistage par le test HPV.

Transmise au Ministère de la santé et des solidarités



La question est caduque