Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des conducteurs ambulanciers

12e législature

Question écrite n° 16332 de M. Jean-Claude Gaudin (Bouches-du-Rhône - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 03/03/2005 - page 596

M. Jean-Claude Gaudin attire l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille sur la situation des conducteurs ambulanciers. Ces agents demandent une requalification de leur filière. En effet, ils sont actuellement répertoriés dans la filière sédentaire, alors que, tous les jours, ils sont appelés auprès des malades. Ils désirent que soit reconnue cette spécificité, afin d'intégrer la filière active. Il lui demande donc ce qu'il compte faire pour la revalorisation de cette filière professionnelle, dont les représentants n'épargnent pas leurs efforts dans la prise en charge des patients.



Réponse du Ministère des solidarités, de la santé et de la famille

publiée dans le JO Sénat du 14/04/2005 - page 1091

Le Gouvernement, pleinement conscient du rôle important des ambulanciers dans la prise en charge des patients, réfléchit aux adaptations nécessaires à la formation de cette profession, liées notamment aux progrès technologiques et à l'évolution du système de santé. Un groupe de travail vient d'être lancé par le ministre chargé de la santé pour étudier d'éventuelles modifications du certificat de capacité d'ambulancier. Ce groupe est constitué de l'ensemble des partenaires compétents sur le sujet : organismes de formation, SAMU de France et représentants des entreprises d'ambulanciers. Il devrait donner ses conclusions dans le courant du premier trimestre 2005.