Allez au contenu, Allez à la navigation

Service de garde dans le département de la Vienne

12e législature

Question écrite n° 16471 de M. Claude Bertaud (Vienne - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 10/03/2005 - page 657

M. Claude Bertaud appelle l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille sur des anomalies constatée à plusieurs reprises sur le service de garde dans le département de la Vienne (le dimanche et les jours fériés), qui peuvent avoir d'importantes conséquences. En effet, à plusieurs reprises, le numéro d'urgence (l'équivalent du 17 chez les médecins généralistes), établit un diagnostic par téléphone et, jugeant ne pas avoir à déranger le médecin de garde, envoie le patient à la pharmacie de service pour récupérer les médicaments sans ordonnance. Celui-ci ne peut donc se faire rembourser et le pharmacien ne peut que se mettre hors la loi, en délivrant sans ordonnance des médicaments inscrits sur la liste 1 ou 2 des médicaments toxiques. Cette manière de procéder peut donc avoir de graves conséquences sur la santé des patients et le conseil de l'ordre, interrogé à ce sujet, en est bien conscient. Il souhaite donc savoir si le Gouvernement est informé de ce phénomène et s'il compte prendre des mesures visant à remédier à cette dérive.

Transmise au Ministère de la santé et des solidarités



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.