Allez au contenu, Allez à la navigation

Travaux d'aménagement à prévoir dans la maison d'arrêt de Metz

12e législature

Question écrite n° 16477 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)

publiée dans le JO Sénat du 10/03/2005 - page 654

Rappelle la question 12832

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le garde des sceaux, ministre de la justice, sur le fait que sa question écrite n° 12832 du 1er juillet 2004 concernant les travaux d'aménagement à prévoir dans la maison d'arrêt de Metz n'a toujours pas obtenu de réponse, c'est-à-dire plus de sept mois après qu'elle a été posée. Il s'étonne tout particulièrement de ce retard très important et il souhaiterait qu'il lui indique les raisons d'une telle carence.



Réponse du Ministère de la justice

publiée dans le JO Sénat du 31/05/2005 - page 1581

Le garde des sceaux, ministre de la justice, porte à la connaissance de l'honorable parlementaire la nature des travaux réalisés et envisagés sur la maison d'arrêt de Metz-Queuleu depuis sa construction, en 1979. Outre les opérations de maintenance et d'entretien courant relevant du fonctionnement normal de l'établissement, celui-ci a bénéficié de crédits d'investissements durant ces dernières années pour un montant global d'environ 8 M€ réparti sur plusieurs opérations. Ces opérations ont porté notamment sur les travaux de la construction d'une nouvelle cuisine pour un montant de 2,8 M€, d'un mess pour le personnel pour 1,4 M€, des travaux de réfection des toitures-terrasses pour 0,76 M€, la remise en état des douches pour 0,25 M€, ou encore la réalisation de nouveaux ateliers pour les jeunes détenus pour 0,7 M€. Par ailleurs, la loi d'orientation et de programmation pour la justice (LOPJ) du 9 septembre 2002, prévoit une meilleure prise en compte de la sécurité au sein des établissements, qui s'est traduite pour la maison d'arrêt de Metz-Queuleu par des travaux de sécurité à hauteur de 1 M€, comprenant le remplacement complet des clôtures périmétriques. Ces travaux seront livrés en 2005. La rénovation des miradors de la maison d'arrêt figure parmi les priorités de l'administration pénitentiaire. Dans cette perspective, une étude de faisabilité va être lancée, dont le but est de déterminer précisément la nature et la détermination exacte des travaux à réaliser.

Erratum : JO du 23/06/2005 p.1719