Allez au contenu, Allez à la navigation

Financement des associations en lutte contre l'échec scolaire

12e législature

Question écrite n° 16555 de M. Jean Besson (Drôme - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 17/03/2005 - page 735

M. Jean Besson souhaite attirer l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche sur la situation précaire de nombreuses associations qui participent à la lutte contre l'illettrisme, véritable fléau de notre société. L'une d'entres elles, l'Association pour favoriser une école efficace (APFEE) est en butte à des difficultés financières qui ne lui permettent pas de répondre à la montée en puissance des demandes d'aide relative à l'apprentissage de la lecture. Le mode d'intervention de l'APFEE consiste à mettre en place, en partenariat avec les communes et les écoles qui le souhaitent, des clubs appelés Coup de pouce CLÉ (club de lecture et d'écriture). Conçus comme des outils de prévention des échecs précoces en lecture, ils permettent un accompagnement pédagogique des enfants de CP au sein de l'école, en relation étroite avec leur famille. Ces actions ont déjà été expérimentées sur des milliers d'enfants. Grâce à ce dispositif, huit sur dix ont évité l'échec précoce en lecture. Des simulations indiquent qu'il est envisageable de porter, en dix ans, les capacités d'accueil en Coup de pouce CLÉ à 60 000 enfants par an. Mais la rapidité de cette évolution n'est que très partiellement prise en compte par l'Etat dont l'aide financière est à renégocier à la faveur de chaque changement à la tête de l'éducation nationale. Aussi, face à des enjeux éducatifs de taille, il souhaiterait connaître les mesures que le Gouvernement a l'intention de prendre afin que soit assuré un soutien financier pérenne aux associations comme l'APFEE qui répondent aux critères d'efficacité voulus par le ministère de l'éducation nationale en matière de lutte contre l'échec scolaire.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale, de l'enseignement supérieur et de la recherche

publiée dans le JO Sénat du 14/07/2005 - page 1905

Dans le cadre de la prévention de l'échec scolaire, la lutte contre l'illettrisme constitue l'une des priorités. Le partenariat développé avec le réseau associatif permet d'organiser un accompagnement pédagogique par des dispositifs originaux. A cet égard, l'association pour favoriser une école efficace (APFEE) a bénéficié d'un soutien constant du ministère depuis plusieurs années. En 2004, une subvention d'un montant de 130 000 euros, équivalant à celui de l'année 2003, lui a été attribuée afin de permettre la poursuite de ses actions dans les domaines de la lecture et de l'écriture. Au titre de l'exercice 2005, une subvention de 130 000 euros lui est, dès à présent, notifiée. Le régime de l'annualité des subventions reste soumis aux contraintes budgétaires, mais l'examen de chaque nouvelle demande est effectué compte tenu de l'évaluation des actions déjà réalisées. Cette souplesse dans l'utilisation des crédits d'intervention permet d'adapter le soutien financier en fonction des besoins constatés et des projets retenus.