Allez au contenu, Allez à la navigation

Préservation de l'enceinte Charles IX à Paris

12 ème législature

Question écrite n° 16978 de M. Jean-Pierre Caffet (Paris - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 07/04/2005 - page 958

M. Jean-Pierre Caffet attire l'attention de M. le ministre de la culture et de la communication sur la préservation de l'enceinte Charles IX, dite des « Fossés jaunes », dans le cadre des travaux de rénovation et d'extension du musée de l'Orangerie des Tuileries, à Paris. En effet, il semble que l'engagement pris par l'État en faveur de la conservation de deux portions de murs, totalisant près de 41 mètres linéaires, soit remis en cause. C'est pourquoi il lui demande de bien vouloir lui indiquer les dispositions qu'il envisage de prendre en vue de permettre la protection et la mise en valeur de ces vestiges.



Réponse du Ministère de la culture et de la communication

publiée dans le JO Sénat du 11/08/2005 - page 2125

L'honorable parlementaire appelle l'attention du ministre de la culture et de la communication sur l'état actuel des travaux de rénovation du musée de l'Orangerie. Les travaux entrepris en 2001 avaient pour objectif de retrouver l'identité du bâtiment, de respecter la spécificité des collections et d'offrir de bonnes conditions d'accueil au public. La découverte en 2003 d'une fortification amorcée sous le règne de Charles IX a donné lieu à une suspension des travaux et à une fouille archéologique. Le projet architectural a été modifié pour tenir compte de cette découverte et de la nécessité de rendre perceptible et explicable au public la présence de ce mur de l'ancien quartier occidental de Paris, qui rejoint le mur occidental actuel des Tuileries dans lequel il est incorporé. Le mur sera ainsi visible sur une grande longueur dans une coupe verticale au sein du musée. La révision du projet architectural tient ainsi compte des préconisations d'une commission scientifique d'experts consultée au cours de 2003 et 2004. Ces travaux pourraient être terminés pour la fin de l'année 2005, l'installation définitive se ferait entre le premier trimestre et la fin du troisième trimestre 2006, moment auquel le musée national de l'Orangerie pourrait être de nouveau ouvert au public.