Allez au contenu, Allez à la navigation

Compétitions sportives à l'étranger: huées contre l'hymne national français

12e législature

Question écrite n° 17002 de M. Christian Cointat (Français établis hors de France - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 07/04/2005 - page 956

M. Christian Cointat attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères sur les faits survenus à l'occasion du dernier match France-Israël dans ce dernier pays. Il lui expose que l'hymne national français a été hué. Il lui demande de bien vouloir lui indiquer les conséquences que le Gouvernement entend tirer de cet outrage délibéré et concerté. Il lui demande notamment de bien vouloir lui faire connaître si des représentations ont été faites aux autorités israéliennes sur cette offense, contraire à l'esprit de paix et de fraternité qui devrait avoir cours dans les compétitions sportives internationales.



Réponse du Ministère des affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 27/07/2006 - page 2000

Les événements regrettables rapportés par l'honorable parlementaire s'étaient déroulés en avril 2005 à l'occasion d'un match de football entre Israël et la France qualificatif pour la Coupe du Monde. Une minorité du public présent ce jour dans le stade avait hué l'hymne français, manifestant sans doute par là un mélange de crainte face à nos footballeurs et une hostilité certaine à l'encontre de notre pays. Aucune représentation particulière n'avait été faite dans la mesure où ces comportements, certes graves, avaient été le fait d'individus isolés et que les autorités israéliennes avaient cherché à modérer l'hostilité de ces « supporters ». La France et Israël ont fait beaucoup d'efforts ces dernières années pour améliorer leurs relations dans tous les domaines. Il faut souhaiter que ces efforts portent leurs fruits jusque dans les stades de football.