Allez au contenu, Allez à la navigation

Amiante dans les hôpitaux

12e législature

Question écrite n° 17022 de M. René-Pierre Signé (Nièvre - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 07/04/2005 - page 970

M. René-Pierre Signé souhaiterait attirer l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille au sujet de la présence d'amiante dans les hôpitaux et les risques qu'elle fait peser sur la santé. Les constructeurs des hôpitaux ont beaucoup utilisé l'amiante, car peu chère et hautement résistante au feu. Mais cette famille de substances minérales et fibreuses provoque des pathologies graves quand on inhale ses fibres en suspension dans l'air. Elles provoquent de graves insuffisances respiratoires, des cancers du poumon et surtout le mésothéliome de la plèvre. On retrouve malheureusement de l'amiante dans les murs ou les gaines électriques des hôpitaux. Un comité d'hygiène et de sécurité exceptionnel a discuté le 16 mars dernier d'un « plan amiante » concernant l'AP-HP. Il est temps de réaffirmer les règles de protection des agents, notamment techniques, et proposer un diagnostic amiante établissement par établissement. Persévérer dans le manque de transparence équivaut à exposer des vies à la contamination. Il revient aujourd'hui à l'Etat de montrer l'exemple et d'élargir le diagnostic à l'ensemble du territoire national. Il s'agit avant tout de protéger les personnels en établissant un bilan médical pour tous y compris ceux partis à la retraite ou mutés. Il souhaiterait donc savoir si le Gouvernement entend se pencher sur les risques liés à l'amiante dans les hôpitaux et s'il compte attribuer les moyens nécessaires pour mener à bien les travaux de désamiantage qui s'avéreront nécessaires.

Transmise au Ministère de l'économie, des finances et de l'industrie



La question est caduque