Allez au contenu, Allez à la navigation

Lutte contre la pauvreté des enfants

12e législature

Question écrite n° 17691 de Mme Christiane Demontès (Rhône - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 19/05/2005 - page 1394

Mme Christiane Demontes attire l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille sur le nombre d'enfants vivant en France sous le seuil de pauvreté. Afin de réduire le nombre d'enfants souffrant en France d'une extrême pauvreté, le CERC (Conseil de l'emploi, des revenus et cohésion sociale), a rendu en janvier 2004 un rapport intitulé « Les enfants pauvres en 2004 » : il a mis en évidence le fait qu'il existe actuellement dans notre pays un million d'enfants touchés par la pauvreté. Cette situation est évidemment inacceptable dans un pays comme le nôtre. Aussi, ce rapport préconise « un programme national de lutte contre la pauvreté des enfants » en mettant l'accent principalement sur l'amélioration de l'emploi. Selon les rédacteurs du rapport, il s'agit notamment de développer les dispositifs de congé parental, les politiques de lutte contre les discriminations à l'emploi, ou encore de créer une allocation familiale octroyée dès le premier enfant afin de réduire le risque de pauvreté et ne pas pénaliser le retour à l'emploi. En effet, les auteurs du rapport constatent que la pauvreté des enfants provient d'abord de « l'insuffisance d'emploi de leurs parents ». Suite à ce rapport du CERC, la commission « Familles Vulnérabilité Pauvreté » a rendu, la semaine dernière, au ministre des solidarités un rapport à ce sujet. Ce dernier reprend l'objectif « d'avoir zéro enfant pauvre en 2020 ». Aussi, elle lui demande quelles mesures il compte prendre afin d'oeuvrer dans le sens des recommandations du CERC, jusqu'alors ignorées par le Gouvernement.

Transmise au Ministère de la santé et des solidarités



La question est caduque