Allez au contenu, Allez à la navigation

Avenir de la recherche

12e législature

Question écrite n° 17705 de M. René-Pierre Signé (Nièvre - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 19/05/2005 - page 1391

M. René-Pierre Signé souhaiterait attirer l'attention de M. le ministre délégué à la recherche concernant la programmation de l'emploi scientifique dans le cadre du projet de loi d'orientation et de programmation pour la recherche. Un comité de scientifiques a rencontré récemment le Premier ministre. Ils sont repartis avec la promesse de création de 3 000 postes statutaires en 2006. Les emplois seront répartis pour moitié entre les postes d'enseignants et de chercheurs et pour l'autre moitié de techniciens et d'ingénieurs. Par ailleurs, six milliards d'euros supplémentaires seraient dépensés pour la recherche entre 2005 et 2007, conformément à la promesse faite l'année dernière. Mais les promesses en matière d'emplois scientifiques ne sont pas étayées par des dispositions financières solides, ni par des perspectives pluriannuelles. En outre, les engagements financiers et budgétaires pris en 2004, et restés sans suite concrète depuis lors, justifient plus que la prudence. Des incertitudes demeurent par ailleurs sur les réformes de fond du système de recherche qui doivent être inscrites dans la loi. En conséquence, il souhaiterait savoir si le Gouvernement a bien pris la mesure du défi de la recherche et des attentes des chercheurs dans ses arbitrages.

Transmise au Ministère délégué à l'enseignement supérieur et à la recherche



La question est caduque