Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation du groupe Carrefour

12e législature

Question écrite n° 17707 de M. Jean-Pierre Godefroy (Manche - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 19/05/2005 - page 1384

M. Jean-Pierre Godefroy souhaite attirer l'atention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur la situation du groupe Carrefour. Alors que les salariés ont dû se mettre en grève pour obtenir une augmentation salariale de cinquante euros par mois, l'ancien PDG du groupe va toucher trente-huit millions d'euros d'indemnités à l'occasion de son départ du groupe. Si les entreprises se sont vu imposer la transparence sur les salaires, l'opacité demeure pour les parties contractuelles des rémunérations, c'est-à-dire les primes de bienvenue, les « parachutes » et les retraites. Ces pratiques révèlent le déséquilibre et les inégalités qui existent entre les salariés et le patronat, en particulier dans les grandes entreprises. L'information et le vote des actionnaires n'étant pas suffisant, il lui demande quelles mesures il compte prendre pour limiter ces dispositifs.



La question est caduque