Allez au contenu, Allez à la navigation

Accueil et suivi des patients atteints de cancer

12e législature

Question écrite n° 17839 de M. Claude Bertaud (Vienne - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 26/05/2005 - page 1473

M. Claude Bertaud appelle l'attention de M. le ministre des solidarités, de la santé et de la famille sur le problème de l'accueil et du suivi des patients atteints d'un cancer. En lançant en 2002 le plan quinquennal de lutte contre le cancer, le Président de la République a clairement affiché son ambition de faire de la lutte contre ce fléau l'une des priorités de son second mandat. Si nous pouvons nous féliciter des moyens financiers importants dégagés dans ce plan pour être affectés à la recherche, il est un domaine sur lequel de nombreux progrès doivent être accomplis : il s'agit de l'accueil et du suivi des malades. A titre d'exemple, à l'hôpital Jean-Bernard de Poitiers, aucune cellule d'accueil n'est prévue et l'accueil des malades atteints d'un cancer est assuré par les manipulatrices radio qui n'ont pourtant qu'une formation limitée dans ce domaine. Concernant le suivi psychologique des patients, seuls deux psychologues affectés aux services de chimiothérapie et de radiothérapie assurent leur prise en charge. Il y a là manifestement un problème de sous-effectif au regard du nombre de patients atteints de cette maladie, sans cesse en augmentation. A l'hôpital de Poitiers, il semble qu'un seul poste de manipulateur spécialisé dans l'accueil des malades soit créé d'ici à 2007, mais cette création devra être précédée de besoins clairement exprimés. Un autre problème, directement lié à cette situation, est celui de l'accompagnement des malades suite à leur sortie de l'hôpital ; là encore, aucune prise en charge d'après traitement n'est prévue. Il lui demande donc de bien vouloir lui indiquer ce que le Gouvernement envisage de faire face à ce délicat problème de l'accueil et du suivi psychologique des malades atteints d'un cancer.

Transmise au Ministère de la santé et des solidarités



La question a été retirée pour cause de fin de mandat.