Allez au contenu, Allez à la navigation

Dégâts occasionnés par la prolifération des cormorans

12 ème législature

Question écrite n° 18209 de M. Gérard Dériot (Allier - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 16/06/2005 - page 1657

M. Gérard Dériot attire l'attention M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur les dégâts qu'occasionne, dans l'Allier, la prolifération des cormorans dans les milieux aquatiques, notamment dans les piscicultures extensives. En effet, de nombreux agriculteurs comptent sur ces activités pour compléter leurs revenus. Or, la prédation subie par les populations sauvages de poissons adultes ou juvéniles tend non seulement à freiner l'activité économique de ces piscicultures mais aussi à mettre en péril la survie de l'espèce. Par ailleurs, depuis ces dernières années, les moyens utilisés pour stabiliser les populations de cormorans se sont révélés insuffisants, comme en atteste l'insuffisance du quota de tir, proportionnellement inférieur aux départements limitrophes. C'est pourquoi il souhaiterait qu'une réévaluation du quota de tir attribué au département de l'Allier soit effectuée. Il le remercie de bien vouloir lui faire part des mesures qu'il envisage de prendre à ce propos.

Transmise au Ministère de l'écologie et du développement durable



La question est caduque