Allez au contenu, Allez à la navigation

Devenir du campus des métiers prévu à Bobigny

12 ème législature

Question écrite n° 18211 de Mme Éliane Assassi (Seine-Saint-Denis - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 16/06/2005 - page 1664

Mme Eliane Assassi attire l'attention de M. le ministre de l'emploi, de la cohésion sociale et du logement sur le devenir du campus des métiers prévu à proximité de l'institut universitaire technologique (IUT Paris XII) de Bobigny. Ce projet de campus - dont l'ambition est de renforcer le pôle de formation, la qualification de la zone d'emplois, l'apprentissage ainsi que de soutenir la reprise des entreprises artisanales - doit accueillir, à terme, le centre de formation et d'apprentissage (CFA) de Pantin dont les locaux sont exigus et en très mauvais état et le centre de formation continue de la zone industrielle des Vignes de Bobigny. D'un montant de 50 millions d'euros, ce projet, qui permet de positionner le CFA au centre d'un dispositif de formation dépassant le seul cadre de l'apprentissage, est financé à hauteur de 49,50 % par le conseil régional (soit 24,2 millions d'euros), 39,2 % par l'Union européenne (soit 19,2 millions d'euros), enfin 11,3 par la chambre des métiers de la Seine-Saint-Denis. Il est prévu d'accueillir sur ce site 2 600 jeunes en formation initiale, 200 stagiaires en formation continue et 150 salariés dans le cadre d'actions ponctuelles. Alors que les conditions étaient réunies pour mener à bien ce projet, il semblerait que l'invalidation des élections à la chambre des métiers de la Seine-Saint-Denis, intervenue entre-temps, remette aujourd'hui en cause son accomplissement. Elle lui demande, en conséquence, ce qu'il envisage de faire afin de garantir la poursuite de ce dossier qui, souligne-t-elle, demeure prioritaire à la fois pour les jeunes apprentis et les dirigeants des petites et moyennes entreprises.

Transmise au Ministère délégué à l'emploi, au travail et à l'insertion professionnelle des jeunes



La question est caduque