Allez au contenu, Allez à la navigation

Lutte contre les délocalisations

12 ème législature

Question écrite n° 18432 de M. Claude Saunier (Côtes-d'Armor - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 30/06/2005 - page 1740

M. Claude Saunier attire l'attention de M. le ministre de l'économie, des finances et de l'industrie sur les décisions prises par certaines entreprises françaises de délocaliser une partie de leurs activités en Chine ou en Inde. En France, ST Microelectronics a déjà prévu depuis 2003 la fermeture de son site de Rennes, qui employait au total 600 personnes. Ses activités doivent être délocalisées vers Singapour. Par ailleurs, le fabricant franco-italien de composants électroniques a programmé la suppression de 3 000 emplois d'ici à la mi-2006, dont 1 200 en France. Environ 200 autres postes devraient également être supprimés en Italie et aux Etats-Unis. Ces délocalisations, dictées par le seul souci de tirer profit de la faiblesse des coûts de production et de se rapprocher des marchés émergents, ont pour graves conséquences d'entraîner la suppression de plusieurs centaines d'emplois en France. A cela s'ajoute le fait que l'Etat français en collaboration avec l'Italie détient une part importante du capital de cette entreprise. Aussi, il lui demande quelles mesures le Gouvernement entend prendre pour lutter contre les délocalisations et quelles sont les dispositions qu'il compte prendre concernant ST Microelectronics.



La question est caduque