Allez au contenu, Allez à la navigation

Estimations de trafic dans le cadre du projet A 32

12 ème législature

Question écrite n° 18525 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)

publiée dans le JO Sénat du 07/07/2005 - page 1806

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le ministre des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer sur le fait que, depuis de nombreuses années, des études de trafic potentiel sont effectuées dans le cadre du projet de création d'une autoroute A 32 à péage dans le sillon lorrain. Or, il apparaît que sur la section Dieulouard - Fey, une autoroute A 32 à péage n'aurait qu'un très faible trafic. La direction régionale de l'équipement a d'ailleurs confirmé que les premières estimations étaient de moins de 12 000 véhicules/jour. Des études complémentaires ont donc été réalisées et de notoriété publique, le but en était de modifier les paramètres pour essayer, d'une manière ou d'une autre, d'augmenter les prévisions de trafic. Or, malgré tous les efforts mis en oeuvre, les études complémentaires conduisent au résultat inverse ; il s'avérerait même que plusieurs résultats convergent vers une estimation de 9 000 véhicules/jour. C'est sans doute l'explication du début de revirement des réponses ministérielles qui admettent maintenant le bien-fondé d'un élargissement de l'autoroute A 31 existante à 2 x 3 voies. Quoi qu'il en soit, plusieurs années se sont écoulées depuis que le chiffre déjà très bas de 12 000 véhicules/jour avait été annoncé officiellement et les études complémentaires de trafic sont terminées. Il est donc tout à fait anormal de garder le secret sur le détail de ces études au motif que cela va à l'encontre du projet A 32. En conséquence, il lui demande de lui indiquer, pour la section Dieulouard - Fey de l'hypothétique autoroute A 32 à péage, quelles en sont les estimations de trafic.



Réponse du Ministère des transports, de l'équipement, du tourisme et de la mer

publiée dans le JO Sénat du 01/12/2005 - page 3116

Le rapport de la mission Lépingle prévoit, à l'horizon 2020, un trafic variant de 9 000 à 20 000 véhicules par jour selon les différentes sections de l'A 32. Pour la section centrale de ce projet, comprise entre Dieulouard et Retonfey, le trafic attendu est de l'ordre de 10 000 véhicules par jour. Les études en cours permettront de préciser ces estimations. L'A 32 sera en priorité dédiée au trafic de transit, le trafic local restant pour une grande part sur l'A 31. Il n'est donc pas surprenant que les volumes de trafic y soient plus faibles que sur l'itinéraire actuel. En outre, le fait de capter les flux à longues distances sur l'A 32 permettra d'améliorer significativement le niveau de service sur l'A 31.