Allez au contenu, Allez à la navigation

Etudes des masseurs kinésithérapeutes

12e législature

Question écrite n° 18599 de M. Louis Souvet (Doubs - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 07/07/2005 - page 1805

M. Louis Souvet attire l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur les conséquences de la mise en place du processus de Bologne vis-à-vis du cursus des étudiants en kinésithérapie. Il lui demande notamment s'il était absolument nécessaire, dans le cadre de l'harmonisation communautaire, d'instaurer l'organisation de concours privés pour la majorité des étudiants qui, avant, suivaient la PCEM première année du premier cycle des études médicales.



Réponse du Ministère de la santé et des solidarités

publiée dans le JO Sénat du 05/01/2006 - page 23

Le ministre de la santé et des solidarités est particulièrement attentif à la formation des masseurs-kinésithérapeutes. Une réunion s'est tenue le 29 septembre 2005 avec les représentants des directeurs d'instituts, des étudiants et des masseurs-kinésithérapeutes en exercice, afin d'étudier les modalités d'accès les plus pertinentes aux études paramédicales, et notamment à celles de masso-kinésithérapie. Un bilan des deux modes d'accès actuels a été demandé aux membres du groupe de travail. Parallèlement, une réflexion va être prochainement engagée dans le cadre de la mise en place du dispositif licence-master-doctorat (LMD), pour adapter le contenu de l'enseignement dispensé au cours des études aux besoins actuels de l'exercice de la profession de masseur-kinésithérapeute.