Allez au contenu, Allez à la navigation

Réorganisation des directions départementales de La Poste

12e législature

Question écrite n° 19505 de M. Jean-Pierre Demerliat (Haute-Vienne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 29/09/2005 - page 2440

M. Jean-Pierre Demerliat appelle l'attention de M. le ministre délégué à l'industrie sur la réorganisation des directions départementales de La Poste. Cette réorganisation aurait en effet pour conséquence de réduire une nouvelle fois les effectifs de la direction départementale de La Poste de la Haute-Vienne. Les postes ainsi supprimées seraient rattachées à la plate-forme d'appui et de logistique de Clermont-Ferrand. La Poste n'ayant pas pour projet de les remplacer, l'existence de la direction départementale de la Haute-Vienne serait donc menacée à moyen terme. A l'heure où l'aménagement du territoire et prétendument une priorité de l'action gouvernementale, la réorganisation des directions départementales de La Poste aurait pour effet de concentrer un peu plus les compétences et les emplois au détriment de la Haute-Vienne. Il souhaiterait donc connaître les intentions du Gouvernement concernant l'avenir de la direction départementale de La Poste de la Haute-Vienne.



Réponse du Ministère délégué à l'industrie

publiée dans le JO Sénat du 05/01/2006 - page 17

Conformément au contrat de plan signé entre La Poste et l'Etat pour les années 2003 à 2007, La Poste doit s'adapter aux évolutions de l'environnement pour devenir une entreprise concurrentielle compétitive grâce à la modernisation de ses processus et au renouvellement de son offre de service à ses clients. En particulier, le contrat de plan réaffirme que le réseau des points de contact évolue en étroite concertation avec les collectivités territoriales et participe à l'évolution des territoires. Aujourd'hui, La Poste doit relever plusieurs défis : elle doit se préparer à affronter une concurrence accrue en matière de courrier, d'une part, elle doit adapter son organisation à l'ouverture de la Banque postale le 1er janvier 2006, d'autre part, et enfin, elle doit conduire la modernisation de son réseau de points de contact de proximité. C'est dans ce but que l'organisation de La Poste en Haute-Vienne, qui emploie 3 180 personnes dont 2 383 à Limoges, doit évoluer. S'agissant des bureaux de poste, La Poste va multiplier par huit le nombre de bureaux réaménagés ou reconstruits chaque année (1 200 prévus en 2006 contre 150 par an auparavant). Ce projet s'inscrit plus largement dans un programme d'investissement de près de 800 millions d'euros, qui devrait assurer la transformation et la modernisation des bureaux de poste en vue de constituer le premier réseau de services de proximité, plus proche des citoyens et adapté aux besoins nouveaux des clients. Le suivi de ce programme de rénovation implique des modifications de l'organisation interne de La Poste avec, notamment, la mise en place de plates-formes d'appui et de soutien logistique (PASL). Le centre de commandement de la plate-forme qui couvrira la zone du Limousin-Massif central sera implanté à Clermont-Ferrand. Toutefois, une antenne de cette PASL sera implantée à Limoges. Par ailleurs, la création de la banque postale, le 1er janvier 2006, nécessite la nomination de huit directeurs territoriaux, directement rattachés au directeur général de la banque postale, chacun ayant en charge une partie du territoire national. Pour les régions Centre, Auvergne et Limousin, le choix s'est porté sur Limoges, où sont déjà implantés de nombreux services financiers de La Poste. D'autre part, cinq villes, dont Limoges, doivent conserver leur centre éditique. Huit machines devraient éditer 420 000 feuilles, soit 360 000 courriers par jour en relevés de compte et 100 000 lettres pour les clients de la banque postale. Le centre sera opérationnel dès le début 2006 et 22 emplois y seront implantés dans le courant de l'année, portant ainsi à 30 le total des emplois de ce service. C'est ainsi qu'en assurant sa part de responsabilité d'aménagement du territoire dans le département de la Haute-Vienne, La Poste y renforce sa présence. Cette réorganisation interne à La Poste ne remet pas en cause l'existence de la direction de La Poste de la Haute-Vienne, localisée à Limoges, et qui demeure le centre de décision du département. La Poste entend demeurer le premier service public de proximité, à l'écoute des besoins de sa clientèle et des évolutions des territoires.