Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation du centre de rééducation de Saint-Gobain dans l'Aisne

12 ème législature

Question écrite n° 19685 de M. Paul Girod (Aisne - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 06/10/2005 - page 2524

M. Paul Girod attire l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur la situation du centre de rééducation de Saint-Gobain dans l'Aisne, que sept personnels médicaux vont devoir prochainement quitter. Cela découlerait de la suppression de la prime d'attractivité, dans le cadre des 35 heures, et versée sous forme de vingt heures supplémentaires payées non effectuées. Elle avait été instaurée il y a plus de vingt ans, pour faciliter le recrutement de certaines catégories de praticiens dans des établissements n'ayant pas, a priori, de situation géographique prisée. Un tel mouvement du personnel suscite de grandes inquiétudes de la part de la population et des élus qui craignent pour la pérennité de cet établissement hospitalier spécialisé, par ailleurs premier employeur du canton (285 emplois). Il lui demande quels aménagements il préconise pour préserver à la fois les emplois et la qualité des soins prodigués.



La question est caduque