Allez au contenu, Allez à la navigation

Manque de moyens accordés aux pathologies liées au vieillissement

12e législature

Question écrite n° 19799 de M. Bernard Angels (Val-d'Oise - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 13/10/2005 - page 2605

M. Bernard Angels souhaite attirer l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur le manque de moyens accordjés aux pathologies liées à la vieillesse et en particulier à la maladie d'Alzheimer. L'Office parlementaire d'évaluation des politiques de santé estime dans un rapport paru en juillet 2005 que 855 000 personnes seraient touchées en France et que l'on dénombrerait 225 000 nouveaux cas chaque année. Aujourd'hui, la prise en charge des patients atteints par cette maladie revient à presque 10 milliards d'euros par an, ce chiffre étant susceptible de doubler d'ici 15 ans. Le rapport souligne par ailleurs que plus de la moitié des dépenses reste encore à la charge des familles de malades. En outre, il pointe également une carence en matière de financement de la recherche publique sur les maladies neurodégénératives et les pathologies liées au vieillissement. A titre d'exemple, le groupement d'intérêt scientifique « Longévité » bénéficie de moins d'un million d'euros de subventions. Aussi, il lui demande s'il entend améliorer la prise en charge des patients atteints par ces pathologies et allouer un budget significatif à la recherche dans ces domaines.



Réponse du Ministère de la santé et des solidarités

publiée dans le JO Sénat du 29/12/2005 - page 3365

Dans le cadre du programme hospitalier de recherche clinique 2005, s'adressant aux équipes hospitalières de recherche clinique, un des axes de l'appel à projets national porte sur la gériatrie, et plus particulièrement sur la qualité des soins, la qualité de vie, la fin de vie, l'adaptation des stratégies diagnostiques, thérapeutiques et de prévention aux spécificités du sujet âgé et en particulier dans le cadre de la maladie d'Alzheimer. De plus, l'Agence nationale de la recherche vient d'inscrire le vieillissement et le handicap comme thèmes prioritaires pour son programme 2006 et 2007. Enfin, dans le cadre du plan « Bien vieillir », un appel d'offre national et régional financé par la Caisse nationale de solidarité pour l'autonomie concerne la réalisation d'études et recherches portant sur la prévention des maladies susceptibles d'entraîner une dépendance. Cet appel d'offres a été précisé dans la circulaire DGAS/DGS/CNSA/2005/424 du 19 septembre 2005.