Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des unités nationales de sélection et de promotion de la race (UPRA)

12e législature

Question écrite n° 19970 de M. Jean-Pierre Demerliat (Haute-Vienne - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 20/10/2005 - page 2683

M. Jean-Pierre Demerliat appelle l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur la situation des unités nationales de sélection et de promotion de la race (UPRA). En effet, la confirmation du gel de 4 millions d'euros de crédits génétiques risque d'entraîner le cessation d'activité de certaines UPRA. Cette position est d'autant plus incompréhensible qu'actuellement est engagée la définition d'un nouveau dispositif génétique français dans lequel une structure comme l'unité française de sélection et de promotion de la race bovine limousine, par exemple, a pris une place importante. Les annulations de crédits mettront à mal les initiatives visant à améliorer la performance et la préservation de la diversité de notre patrimoine génétique, unique au monde. Il souhaiterait donc connaître les mesures que le Gouvernement entend mettre en oeuvre pour assurer un financement suffisant aux structures qui oeuvrent pour l'avenir de nos races à viande, dans l'intérêt des éleveurs mais aussi de la biodiversité et de l'aménagement du territoire.



Réponse du Ministère de l'agriculture et de la pêche

publiée dans le JO Sénat du 15/12/2005 - page 3226

Les honorables parlementaires appellent l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur les conséquences du gel des crédits affectant le secteur de l'élevage, et notamment ceux destinés aux unités nationales de sélection et de promotion des races. Conscient des difficultés particulières des établissements, le ministre de l'agriculture et de la pêche a obtenu qu'un dégel spécial des crédits de génétique animale d'un million d'euros soit accordé. Cela permettra de financer les dossiers prioritaires et de répondre, au moins partiellement, à la demande des unités en situation la plus délicate.