Allez au contenu, Allez à la navigation

Réduction des crédits budgétaires et mouton charolais

12e législature

Question écrite n° 20098 de M. René Beaumont (Saône-et-Loire - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 27/10/2005 - page 2757

M. René Beaumont appelle l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur la réduction des crédits budgétaires alloués aux unités nationales de sélection et de promotion de la race et plus particulièrement à l'UPRA charollais.
En effet les UPRA sont des structures se consacrant au seul développement de la race et de ses filières actuellement en pleine restructuration.
Les organisations d'élevage se sont engagées dans une refondation courageuse afin de s'adapter aux nouveaux enjeux tout en préservant la diversité d'un patrimoine génétique unique au monde.
C'est pourquoi, dans l'intérêt bien compris des éleveurs mais aussi de la biodiversité et de l'aménagement du territoire, il lui demande de bien vouloir ramener le gel des crédits génétiques (Ch.69/02 art.11 du Ministère de l'agriculture) à 2 millions d'euros comme cela avait été prévu et ce, pour parvenir à une dotation budgétaire acceptable et gérable par cette filière.



Réponse du Ministère de l'agriculture et de la pêche

publiée dans le JO Sénat du 15/12/2005 - page 3226

Les honorables parlementaires appellent l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche sur les conséquences du gel des crédits affectant le secteur de l'élevage, et notamment ceux destinés aux unités nationales de sélection et de promotion des races. Conscient des difficultés particulières des établissements, le ministre de l'agriculture et de la pêche a obtenu qu'un dégel spécial des crédits de génétique animale d'un million d'euros soit accordé. Cela permettra de financer les dossiers prioritaires et de répondre, au moins partiellement, à la demande des unités en situation la plus délicate.