Allez au contenu, Allez à la navigation

Risque d'épidémie de grippe aviaire

12 ème législature

Question écrite n° 20170 de M. Roland Courteau (Aude - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 03/11/2005 - page 2831

M. Roland Courteau attire l'attention de M. le ministre de la santé et des solidarités sur les risques d'épidémie de grippe aviaire en Europe et en France. Il lui indique que selon l'OMS (Organisation mondiale de la santé), la perspective d'une mutation du virus et donc la possibilité d'une transmission d'homme à homme, et non plus seulement des animaux à l'homme, n'est plus à écarter. Dès lors, il lui demande de bien vouloir lui faire un point précis, sur l'état de préparation de la France, face à une éventuelle pandémie grippale. Considérant, par ailleurs, que la transparence est le meilleur moyen de lutter contre une quelconque psychose, il l'interroge sur l'opportunité de la mise en oeuvre d'un plan de communication et de journées d'information, permettant de sensibiliser l'opinion sur l'état de préparation du pays et sur les mesures de protection. Enfin, et compte tenu de la persistance et de l'extension de l'épizootie, il lui demande s'il est envisagé un renforcement de la coopération internationale, avec appui technique de la France auprès des pays les plus exposés, ainsi que la réactualisation du plan de lutte au niveau national, avec notamment l'attribution des moyens financiers correspondants.



Réponse du Ministère de la santé et des solidarités

publiée dans le JO Sénat du 22/03/2007 - page 653

Suite au développement des épizooties d'influenza aviaire et aux recommandations de l'Organisation mondiale de la santé, le Gouvernement a engagé à partir de 2004 des actions pour préparer le pays au risque de survenue d'une pandémie grippale. Outre l'acquisition de différents produits de protection tels des masques et des traitements antiviraux, un plan de prévention et de lutte a été publié en 2005. Ce plan a été actualisé au début de l'année 2006 puis en février 2007. Il est accompagné de fiches techniques annexées qui comportent des indications pratiques pour la mise en oeuvre des mesures prévues par le plan. Parmi les objectifs fixés par le plan figurent notamment l'aide aux pays atteints par l'épizootie, la coopération avec les partenaires internationaux, l'accompagnement de la stratégie par un large effort de communication. Un site gouvernemental, www.grippeaviaire.gouv.fr, a été créé pour informer sur l'état d'avancement des travaux conduits. Des actions sont conduites ou en préparation pour informer et former les principaux acteurs concernés et pour sensibiliser la population. Dans cette perspective, un comité d'initiative et de vigilance civil (CIVIC) a été mis en place en décembre dernier avec l'objectif de proposer des actions concrètes permettant de mobiliser la société dans son ensemble. Outre son président, le docteur X. Emmanuelli, ce comité est constitué d'un panel d'experts en sciences humaines (psychiatre, philosophe, historien, sociologue, anthropologue...) spécialistes du thème de la crise.