Allez au contenu, Allez à la navigation

Incidents des 10 et 11 novembre à Thessalonique et Athènes

12 ème législature

Question écrite n° 20504 de M. Richard Yung (Français établis hors de France - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 24/11/2005 - page 3020

M. Richard Yung interroge M. le ministre des affaires étrangères sur les incidents qui se sont produits les 10 et 11 novembre derniers à Thessalonique et Athènes (Grèce), et qui ont endommagé les bâtiments des Instituts français de ces deux villes.
Des individus casqués et cagoulés ont attaqué les locaux à coup de barres de fer, cassant vitres et portes et semant la panique à l'intérieur parmi les étudiants et personnels présents.
Il lui demande quelles mesures il compte prendre pour assurer la sécurité des personnes et protéger d'éventuelles nouvelles agressions des lieux où la langue et la culture françaises devraient pouvoir rayonner dans la paix et la sénérité.



Réponse du Ministère des affaires étrangères

publiée dans le JO Sénat du 09/02/2006 - page 355

Les implantations françaises placées sous la responsabilité de l'ambassade de France à Athènes sont réparties sur sept sites à Athènes et trois à Thessalonique. L'Institut français et l'Ecole française d'archéologie d'Athènes ainsi que l'Institut français de Thessalonique ont été les seuls bâtiments publics français touchés par les incidents des 10 et 11 novembre. Les dégâts ont été uniquement matériels. L'ambassade de France et le consulat général de France à Thessalonique ont demandé et obtenu des autorités locales une protection qui n'a été levée fin novembre qu'à leur demande, une fois constaté que ces incidents ne risquaient pas de se renouveler. Nos représentations sont conscientes de la rémanence de groupuscules qui commettent de manière sporadique des attentats contre les intérêts occidentaux. Leur vigilance ne faiblit pas de même que leur capacité à mobiliser les autorités locales qui ont l'obligation, et l'assument, de protéger nos implantations.