Allez au contenu, Allez à la navigation

Avions sanitaires affectés à la Corse

12 ème législature

Question écrite n° 20725 de M. François Vendasi (Haute-Corse - RDSE)

publiée dans le JO Sénat du 08/12/2005 - page 3147

Il y a quelques semaines, M. François Vendasi interrogeait le Gouvernement lors de la séance des questions d'actualité sur la situation hospitalière en Corse et notamment sur le devenir des avions sanitaires stationnés à Bastia et à Ajaccio. Aujourd'hui la réflexion engagée par les directeurs de ces deux hôpitaux, évoquée par le ministre dans sa réponse, semble s'orienter vers la suppression de l'un des deux avions et l'affectation du dernier à Marseille, soit, de fait, à la suppression de toute présence sur l'île. Un tel projet, s'il voyait le jour, aurait des conséquences extrêmement dommageables pour les insulaires et particulièrement les malades qui ont besoin d'être évacués rapidement sur le continent. En effet non seulement Bastia, en l'occurrence, ne disposerait plus d'un avion affecté mais le seul désormais disponible, « en Corse », le serait à plusieurs centaines de kilomètres. Pour toutes ces raisons, il rappelle à M. le ministre de la santé et des solidarités que les habitants de Corse ont les mêmes droits que leurs concitoyens du continent, d'une part, que les deux avions actuellement existants suffisent à peine à répondre aux besoins médicaux, d'autre part, et qu'un tel projet serait donc tout à fait inacceptable. Il demande donc au Gouvernement de renoncer sans délai à cette perspective et de confirmer que Bastia continuera à disposer en propre d'un avion sanitaire.



La question est caduque