Allez au contenu, Allez à la navigation

De l'usage de la langue française sur les sites Internet des ambassades

12 ème législature

Question écrite n° 20778 de M. Robert del Picchia (Français établis hors de France - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 08/12/2005 - page 3140

M. Robert Del Picchia attire l'attention de Mme la ministre déléguée à la coopération, au développement et à la francophonie sur l'usage de la langue française sur les sites Internet des postes diplomatiques. Pour ne citer que quelques exemples, il signale le site de l'ambassade de France en Inde où la version française n'existe apparemment pas ; les pages d'accueil des sites de nos ambassades aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, et en Espagne où l'on ne peut accéder à la version française qu'en cliquant sur le mot « Français », écrit en tout petit, parfois seulement associé au drapeau tricolore ; le site de l'ambassade aux Etats-Unis, sur sa page d'accueil qui est en anglais, a un onglet intitulé « french version ». Le rôle d'une ambassade est de représenter son pays. S'il est logique qu'une partie des informations des sites Internet des postes soit rédigée dans la langue du pays d'accueil pour développer les liens avec ce pays et ses ressortissants qui n'ont pas la maîtrise du français, il semble que c'est la langue française qui devrait être privilégiée à l'entrée sur les sites Internet de nos ambassades. Il faut savoir que ceux-ci sont visités bien sûr par les résidents du pays d'accueil mais aussi et surtout par les très nombreux Français de France qui souhaitent effectuer des recherches et s'informer sur un pays dans des buts diversifiés : commerce extérieur, voyages d'affaires, tourisme, vie scolaire et universitaire etc.... Il l'interroge sur les mesures qu'elle entend prendre pour assurer l'usage de la langue française sur tous les sites Internet des postes diplomatiques.



Réponse du Ministère de la coopération, du développement et de la francophonie

publiée dans le JO Sénat du 02/02/2006 - page 278

L'honorable parlementaire a bien voulu interroger la ministre déléguée à la coopération, au développement et à la francophonie sur l'usage de la langue française sur les sites internet des postes diplomatiques, à commencer par le site de notre ambassade en Inde. Ce site possède une version française complète tout en réunissant une grande part d'informations en langue anglaise. La conception de ce site résulte en effet de la volonté d'informer au mieux deux types de publics, l'un francophone, l'autre anglophone. L'information destinée aux ressortissants français, ou issus de pays francophones, a été rédigée en français. Elle correspond à leurs principaux centres d'intérêt et apparaît sous la rubrique « Vivre et voyager en Inde ». Les autres rubriques, consultées en priorité par les ressortissants indiens anglophones, ont été rédigées en anglais, car ils sont les principaux destinataires des renseignements sur les procédures d'obtention de visas pour la France, sur l'apprentissage du français ou sur les filières de formation en France. Par ailleurs, le site de l'ambassade de France en Inde a été conçu de manière à éviter les redondances avec les autres sites d'information sur l'Inde consultés par les ressortissants français ou francophones, qu'il s'agisse de sites établis par les soins de l'ambassade - le site de la mission économique www.dree.org/inde ou d'autres réalisés en parfaite coordination avec ses services - le site de la communauté française en Inde www.new-delhi.org. Il est naturel qu'une partie des informations fournie sur les sites d'ambassade soit rédigée dans la langue des pays d'accueil dès lors qu'elles concernent exclusivement des locuteurs n'ayant pas la maîtrise du français. Cette pratique, appréciée au cas par cas et étroitement circonscrite, vise à développer les liens culturels avec le pays d'accueil et ses ressortissants sans préjuger de la place réservée à notre langue. Le même souci d'efficacité a inspiré l'organisation des autres sites cités par l'honorable parlementaire, ceux des ambassades aux Pays-Bas, au Royaume-Uni, en Espagne ou aux Etats-Unis. Quelle que soit la langue apparaissant à l'ouverture de l'adresse électronique, néerlandais, anglais ou espagnol, les pages de ces sites contiennent des versions françaises complètes facilement accessibles. Les liens proposés permettent d'orienter immédiatement les internautes soit vers les sites des missions économiques, rédigés en français et présentant une information très complète sur l'économie du pays concerné, les relations bilatérales et les possibilités commerciales qui s'offrent à nos hommes d'affaires, soit vers les sites des communautés françaises qui proposent dans notre langue des pages de qualité et des forums de discussion ouverts à toute personne désireuse de se rendre dans le pays concerné ou d'y vivre. L'information est donc entièrement disponible en français pour les Français de France qui ne connaissent pas les langues étrangères, étant entendu que, selon les statistiques à la disposition de la direction de la communication et de l'information du ministère, plus des trois quarts des consultations du site France-diplomatie et des sites des ambassades de France sont effectuées par des internautes qui ne résident pas dans notre pays. Les administrateurs des sites français concernant les pays cités par l'honorable parlementaire se tiennent prêts à enrichir les contenus et développer les liens de toute nature à disposition sur l'internet de façon à fortifier les relations entre la France et ces pays et rapprocher leurs sociétés. Il faut remarquer enfin que, s'agissant de la diffusion du français auprès de nouveaux publics étrangers, les sites des postes diplomatiques contiennent toujours, via un lien vers le site du ministère, des pages d'enseignement du français ou de présentation de méthodes d'apprentissage du français et autres ressources audiovisuelles.