Allez au contenu, Allez à la navigation

Procédure d'établissement des procurations pour exercer son droit de vote

12 ème législature

Question écrite n° 20912 de M. Yves Détraigne (Marne - UDI-UC)

publiée dans le JO Sénat du 22/12/2005 - page 3267

M. Yves Détraigne appelle l'attention de M. le ministre d'Etat, ministre de l'intérieur et de l'aménagement du territoire sur l'article L.71 du code électoral modifié par l'ordonnance nº 2003-1165 du 8 décembre 2003 qui simplifie la procédure d'établissement des procurations pour exercer son droit de vote.

D'après cette ordonnance, il suffit que l'électeur empêché produise au juge du tribunal d'instance de son lieu de résidence ou aux officiers de police judiciaire qu'il a habilités, une attestation sur l'honneur mentionnant le motif pour lequel il ne lui est pas possible de venir voter personnellement et indique les coordonnées du mandataire qui recevra la procuration.

Dans l'ordonnance précitée, il était prévu que les procurations pourraient être établies par des agents municipaux. Cependant, le projet de décret transférant l'établissement de ces procurations est toujours suspendu suite à l'avis défavorable rendu par le Conseil d'État, le 27 janvier dernier.

Dans la mesure où la grande majorité des opérations de vote – et notamment la gestion des listes électorales – est assurée par les municipalités, il semblerait opportun que les agents municipaux puissent s'occuper de l'établissement des procurations, d'autant plus que, lors des récents scrutins, certains OPJ ont purement et simplement refusé le système d'attestation sur l'honneur et demandé des pièces justificatives pour témoigner de l'empêchement à aller voter.

Aussi lui demande-t-il ce qu'il entend faire pour remédier à ce problème et simplifier réellement la procédure d'établissement des procurations de vote.



Réponse du Ministère de l'intérieur et de l'aménagement du territoire

publiée dans le JO Sénat du 02/02/2006 - page 296

La procédure de vote par procuration déroge aux principes constitutionnels de vote secret et personnel. Elle est donc nécessairement encadrée afin d'éviter des manoeuvres ou des fraudes. L'électeur qui souhaite faire établir une procuration doit ainsi comparaître, muni d'une pièce d'identité, au commissariat, à la gendarmerie ou au tribunal d'instance de son lieu de résidence. Il doit y justifier de son identité et de son appartenance à l'une des catégories énumérées à l'article L. 71 du code électoral. A cet effet, il doit fournir à l'appui de sa demande une attestation sur l'honneur précisant le motif en raison duquel il lui est impossible d'être présent dans sa commune d'inscription le jour du scrutin. Cette attestation sur l'honneur a été substituée par l'ordonnance n° 2003-1165 du 8 décembre 2003 portant simplification en matière électorale à la fourniture de justificatifs exigée antérieurement. Le Gouvernement a engagé une réflexion d'ensemble pour poursuivre la simplification de cette procédure. Un nouveau projet, associant à l'établissement des procurations des agents territoriaux habilités par le juge d'instance, est en cours d'élaboration. Par ailleurs, les nombreux formulaires actuels devraient être prochainement unifiés en un seul formulaire simplifié. L'ampleur exacte de cette nouvelle phase de simplification sera précisée dans les prochains mois.