Allez au contenu, Allez à la navigation

Réouverture au trafic voyageurs de la ligne Verdun-Lérouville

13e législature

Question écrite n° 00514 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)

publiée dans le JO Sénat du 05/07/2007 - page 1197

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le secrétaire d'État chargé des transports sur le fait que la ligne ferroviaire Sedan-Verdun-Lérouville se raccorde sur la ligne Toul-Nancy. Cependant, cette ligne est en sommeil car le trafic voyageurs a été supprimé sur la section Verdun-Lérouville. Il souhaiterait qu'il lui indique si, dans une logique de redéploiement du transport ferroviaire, il ne serait pas possible de rouvrir la section en cause au trafic voyageurs.



Réponse du Secrétariat d'État aux transports

publiée dans le JO Sénat du 08/05/2008 - page 928

La ligne de chemin de fer Sedan-Verdun-Lérouville, sur laquelle les services de voyageurs ont été interrompus en 1959, n'est actuellement ouverte qu'au trafic de fret sur deux sections comprises entre Sedan (Pont-Maugis) et Stenay, d'une part, et entre Verdun et Ancemont, d'autre part. Le Conseil économique et social régional de Lorraine avait proposé, il y a quelques années, d'examiner la pertinence d'une réhabilitation et d'une réouverture de tout ou partie de cette ligne aux services de transport de voyageurs. Il appartient aux régions concernées, Champagne-Ardenne et Lorraine, compétentes pour l'organisation des services ferroviaires régionaux de voyageurs, d'en décider au vu du trafic de voyageurs qui utiliseraient de tels services et de l'économie globale de ces derniers, en intégrant les avantages qui pourraient en être retirés, notamment en matière de transfert modal. Réseau ferré de France, gestionnaire du réseau ferré national, devrait être associé à de telles études, pour déterminer les coûts de réhabilitation de la ligne et en définir les possibilités de financement en fonction du trafic attendu.