Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation des populations hmongs

13e législature

Question écrite n° 02370 de M. René-Pierre Signé (Nièvre - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 01/11/2007 - page 1965

M. René-Pierre Signé attire l'attention de M. le ministre des affaires étrangères et européennes sur la situation dramatique des populations hmongs, victimes d'une terrible, sanglante et odieuse campagne de répression menée par l'armée de la République démocratique populaire du Laos.

Depuis plus de trente ans, ces populations sont menacées d'extermination au motif que nombre de hmongs ont servi dans les rangs de l'armée française pendant la guerre d'Indochine puis aux côtés de l'armée américaine durant la guerre du Vietnam. La France doit donc s'inquiéter et s'efforcer de faire cesser ce qui s'apparente à un génocide, l'exemple des harkis doit rester en notre mémoire.

Il lui demande quelles actions la France envisage de mener contre ces persécutions inhumaines et honteuses envers un peuple sans défense.



Réponse du Ministère des affaires étrangères et européennes

publiée dans le JO Sénat du 20/12/2007 - page 2324

La situation de la population hmong est en effet préoccupante et est suivie attentivement par le ministère des affaires étrangères et européennes, en liaison avec nos partenaires européens et les organisations internationales concernées, aussi bien au Laos qu'en Thaïlande où un nombre important de Hmongs ont trouvé refuge. À titre national ou dans le cadre européen, la France a, à plusieurs reprises, invité les gouvernements concernés à traiter cette question dans le respect des droits de la personne. Ce sujet ne manque pas d'être abordé à chaque rencontre de haut niveau, comme, par exemple, lors de l'entretien du secrétaire d'État chargé de la coopération et de la francophonie avec le ministre laotien de la sécurité publique au début du mois de septembre. Pour sa part, l'Union européenne a récemment invité la Thaïlande à coopérer avec le Haut Commissariat des Nations unies pour les réfugiés et les pays disposés à accepter la réinstallation de Hmongs sur leur territoire. La France est, à chaque fois, partie prenante des initiatives de l'UE concernant la situation de la minorité hmong. La France entend poursuivre le dialogue exigeant et vigilant déjà engagé avec les Laotiens sur la question hmong, ainsi que ses efforts en faveur du développement du Laos, sans distinction de l'origine ethnique des populations auxquelles cette aide s'adresse.