Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation de France Télécom à Carcassonne

13e législature

Question écrite n° 03111 de M. Roland Courteau (Aude - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 17/01/2008 - page 84

M. Roland Courteau attire l'attention de Mme la ministre de l'économie, des finances et de l'emploi sur la situation de France Télécom, à Carcassonne, dans le département de l'Aude.

Il lui indique que selon les informations dont il dispose, la direction aurait annoncé les mesures suivantes : transfert des activités techniques numéris vers Montpellier (20 personnes), transfert des activités de l'accueil technique vers Montpellier (6 personnes), transfert des activités de l'administration des clients professionnels vers Montpellier (14 personnes), transfert des activités de l'administration des clients résidentiels vers Cahors (9 personnes).

Au total 49 personnes dont 48 fonctionnaires et 1 CDI, seraient ainsi déplacées.

Il lui précise que selon ces mêmes informations, la direction de France Télécom paraît insister sur la fusion de services et la création de grands plateaux (environ 150 à 300 personnes) pour affirmer qu'elle gagnerait de nouveaux points de productivité et de rentabilité, sans en donner la preuve chiffrée. En fait, toujours selon ce qui lui a été indiqué, le seul objectif serait de faire vivre un plan qui se traduirait par la suppression de 22 000 emplois.

Il lui indique enfin qu'une telle situation est jugée inacceptable par les organisations syndicales ainsi que par les usagers qui s'inquiètent, de la qualité du service public.

Il lui demande donc de lui faire connaître son sentiment sur une situation jugée particulièrement préoccupante tant par les personnels que par les usagers.



La question est caduque