Allez au contenu, Allez à la navigation

Utilisation de la thrombolyse

13e législature

Question écrite n° 03511 de M. Alain Fouché (Vienne - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 28/02/2008 - page 371

M. Alain Fouché attire l'attention de Mme la ministre de la santé, de la jeunesse et des sports sur la nécessité de favoriser l'utilisation de la thrombolyse. En effet, la généralisation de la thrombolyse doit figurer parmi les objectifs prioritaires des filières régionales. Elle implique de doter les unités hospitalières qui la pratiquent des moyens humains adaptés et de l'environnement médico-technique (accès prioritaire à l'IRM) nécessaire pour dépasser le stade expérimental auquel le traitement reste encore trop souvent cantonné. Au sein de la filière d'urgence « Accidents Vasculaires Cérébraux », il conviendrait de mettre en place une procédure spécifique pour la prise en charge des patients éligibles à la thrombolyse, mobilisant tous les moyens nécessaires au respect du délai maximum de trois heures après la manifestation des premiers symptômes pour l'administration de ce traitement. Les mesures à prendre comprennent notamment l'instauration par voie de protocole d'une garantie d'accès prioritaire aux examens d'imagerie médicale, au bénéfice des patients pour lesquels l'allongement des délais d'obtention d'examens représente une perte de chance. Il lui demande donc de bien vouloir lui préciser ses intentions sur ce point.



La question est caduque