Allez au contenu, Allez à la navigation

Situation du centre hospitalier de Montmorency

13e législature

Question écrite n° 04828 de M. Robert Hue (Val-d'Oise - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 19/06/2008 - page 1191

M. Robert Hue attire l'attention de Mme la ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative sur la situation du centre hospitalier de Montmorency, dans le département du Val d'Oise. Depuis 2002, cet établissement s'est conformé aux différentes préconisations, pourtant très draconiennes de l'Agence Régionale de l'Hospitalisation. Il était prévu la fusion avec l'hôpital Simone Veil, d'Eaubonne. Celle ci était destinée à réaliser des économies et à rationaliser les dépenses en prenant appui sur les points forts de chacun des établissements. Elle prévoyait de faire du Groupement Hospitalier Eaubonne Montmorency un pôle d'excellence territoriale. Aujourd'hui, la réalité est tout autre puisque l'activité moyen et court sejours du site de Montmorency est menacée ainsi que le développement du pôle Femme-enfant. Celui ci était pourtant un des principaux atouts de la fusion. Aujourd'hui, tout cela est stoppé. De fait, les engagements visant d'une part, à renforcer les activités porteuses de l'hôpital de Montmorency et d'autre part, à compenser les pertes d'activités liées à la fusion n'ont pas été tenus. Cela remet en cause la politique bi-site déterminée à l'origine mais aussi l'offre de soins disponible sur l'ensemble de cette région. C'est en ce sens, que les élus locaux unanimes, légitimement inquiets de cette situation demandent à ce que des réponses rapides soient apportées au développement du pôle Femme-enfant et au nécessaire accompagnement du service gériatrie-aigue. En cela, les élus s'appuient sur les préconisations initiales de l'Agence Régionale de l'Hospitalisation. C'est pourquoi, il lui demande quelles mesures d'urgence seront prises pour contribuer au développement de cet établissement hospitalier et au respect des engagements pris dans le cadre de cette fusion et de la création du GHEM (groupement hospitalier Eaubonne-Montmorency).



La question est caduque