Allez au contenu, Allez à la navigation

Consommation d'eau du robinet dans les cantines des établissements scolaires

13e législature

Question écrite n° 05011 de M. Paul Raoult (Nord - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 03/07/2008 - page 1326

M. Paul Raoult demande à Mme la ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative de lui préciser sa position au sujet de la consommation d'eau du robinet dans les cantines des établissements scolaires. Les collectivités locales réalisent des efforts très importants pour distribuer une eau potable de bonne qualité respectant tous les critères imposés par les directives européennes. Or, certains services départementaux du ministère chargé de la santé (DDASS) demandent aux responsables des cantines scolaires de fournir de l'eau en bouteilles au lieu de l'eau du robinet. L'eau en bouteilles est 100 fois plus chère que l'eau du robinet, pour une qualité qui n'est pas meilleure. Fournir de l'eau en bouteilles dans les cantines scolaires constitue donc un gaspillage d'argent qui pourrait être mieux utilisé pour améliorer la qualité des repas. En outre, les élèves apprennent ainsi à se méfier de l'eau du robinet et à consommer l'eau fournie dans des bouteilles en plastique provenant de la pétrochimie, qui génèrent des quantités importantes de déchets. Cela ne contribue donc pas à une éducation allant dans le sens du développement durable. Il lui demande de bien vouloir préciser s'il existe des instructions officielles, au niveau national, concernant la consommation d'eau du robinet ou en bouteilles dans les cantines des établissements scolaires.



Réponse du Ministère de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative

publiée dans le JO Sénat du 04/09/2008 - page 1786

La consommation d'eau en bouteilles dans les cantines scolaires ne fait pas l'objet d'une recommandation officielle de la part du ministère chargé de la santé. L'eau du robinet, dont la qualité est rigoureusement contrôlée par les directions départementales des affaires sanitaires et sociales (DDASS), est globalement très satisfaisante en France, convient parfaitement à la consommation en cantines scolaires, moyennant des règles d'hygiène strictes pour l'entretien des carafes (conservation au froid, nettoyage régulier). La seule situation qui obligerait les DDASS à prescrire l'utilisation d'eau conditionnée serait celle d'une pollution accidentelle et temporaire du réseau de distribution public et ce, seulement jusqu'au retour à la conformité de ce dernier.