Allez au contenu, Allez à la navigation

Statut juridique des pratiquants de roller

13e législature

Question écrite n° 05260 de Mme Catherine Dumas (Paris - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 24/07/2008 - page 1492

Rappelle la question 04378

Mme Catherine Dumas rappelle à M. le secrétaire d'État chargé des transports les termes de sa question n° 4378 posée le 08/05/2008 portant sur le statut juridique des pratiquants de roller.



Réponse du Secrétariat d'État aux transports

publiée dans le JO Sénat du 27/11/2008 - page 2387

Le Grenelle de l'environnement a permis de mettre en évidence les avantages que représente le développement des modes de déplacements doux vis-à-vis du défi du changement climatique et de la prévention des effets de la pollution sur la santé. La meilleure prise en compte des rollers dans la circulation urbaine fait partie des questions examinées dans le cadre de la démarche « code de la rue » qui a été initiée en 2006. Cette démarche vise à assurer un meilleur partage de l'espace public entre toutes les catégories d'usagers et à permettre d'offrir une plus grande sécurité des déplacements urbains en facilitant le recours à des modes doux. Les orientations à l'étude sur les rollers portent sur l'ouverture des aménagements cyclables à la circulation des rollers et sur l'introduction d'un principe de circulation à vitesse adaptée sur les trottoirs. Ces orientations seront soumises au prochain comité de pilotage du « code de la rue » qui doit se tenir avant la fin de l'année 2008.