Allez au contenu, Allez à la navigation

Conditions de circulation des poids lourds

13e législature

Question écrite n° 05398 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)

publiée dans le JO Sénat du 21/08/2008 - page 1614

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le secrétaire d'État chargé des transports sur le fait que lorsque deux poids lourds se doublent en roulant quasiment à la même vitesse sur une autoroute à 2 x 2 voies, ils créent une gêne considérable pendant plusieurs kilomètres au détriment des autres usagers. De ce fait, la Belgique et l'Allemagne ont instauré une interdiction de dépassement pour les poids lourds sur les sections à 2 x 2 voies des autoroutes les plus fréquentées. Pour la France, une expérimentation du même type est en cours en Alsace et dans la Drôme. Or, les sections à 2 x 2 voies de l'A 31 entre Metz et Nancy et entre Thionville et la frontière luxembourgeoise sont très fréquentées, notamment aux heures de pointe. Il souhaiterait donc savoir si l'expérimentation susvisée d'interdiction de dépassement pour les poids lourds sur les sections à 2 x 2 voies ne pourrait pas être également mise en œuvre sur l'autoroute A 31 et si au titre de l'environnement et de la sécurité, la vitesse des poids lourds ne pourrait pas y être limitée à 80 km/h.



Réponse du Secrétariat d'État aux transports

publiée dans le JO Sénat du 18/12/2008 - page 2551

La France a opté pour une mise en place progressive mais résolue de l'interdiction de doubler pour les poids lourds sur les tronçons routiers et autoroutiers où les enjeux de fluidité du trafic et la sécurité routière le justifient. La première phase d'expérimentation (A 4 et RN 83 en Alsace, RN 10 en Aquitaine et A 7 dans la vallée du Rhône) a révélé des résultats positifs (amélioration de la fluidité du trafic, pas de dégradation de la sécurité routière, homogénéisation des vitesses sur les voies, conduite plus apaisée). En conséquence, le ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire a mis à l'étude l'extension de l'expérimentation à d'autres sections présentant certaines caractéristiques : routes à 2 × 2 voies supportant un trafic de plus de 20 000 véhicules par jour dont plus de 10 % de poids lourds, sections de moins de 20 kilomètres. Entre Nancy et le Luxembourg, certaines sections répondent aux critères ci-dessus. Elles sont situées sur l'autoroute A 31 entre Toul et Nancy, au nord de Nancy et entre Thionville et la frontière luxembourgeoise. La finalisation précise des sections qui seront retenues est actuellement en cours d'étude par les gestionnaires routiers, en concertation avec les fédérations régionales de transporteurs routiers. Dans les zones d'interdiction ainsi définies, une mesure d'accompagnement limitant la vitesse des poids lourds à 80 km/h devrait être mise en place.