Allez au contenu, Allez à la navigation

Stages de langues vivantes

13e législature

Question écrite n° 05520 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)

publiée dans le JO Sénat du 11/09/2008 - page 1805

M. Jean Louis Masson attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur le fait qu'il a mis en œuvre des stages pratiques gratuits pendant les vacances scolaires au profit des élèves qui souhaitent améliorer leur niveau d'anglais dans les lycées. A la fois dans le but d'éviter le monopole linguistique de l'anglais et dans le but de prendre en compte les spécificités des régions frontalières, il souhaiterait qu'il lui indique pour quelle raison il n'est pas prévu de proposer également la possibilité pour les lycéens de la région Lorraine d'effectuer des stages d'allemand dans les mêmes conditions.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale

publiée dans le JO Sénat du 05/03/2009 - page 565

Des stages d'anglais oral sont proposés à tous les lycéens dès 2009. Il ne s'agit pas, par cette nouvelle mesure, de sous-estimer les autres langues, mais de privilégier l'anglais en tant que langue de communication internationale. Il convient à cet égard de souligner que ce nouveau dispositif concerne la grande majorité des élèves, puisque 97,5 % des élèves du second degré étudiaient l'anglais à la rentrée 2007. Il est toujours possible d'étendre, en complément, ce dispositif à d'autres langues vivantes en tenant compte de situations locales, par exemple à l'allemand en Alsace et en Lorraine. De plus, pour ce qui est de l'allemand, le plan de relance en faveur de cette langue se poursuit dans les collèges et les lycées. Le dispositif des classes bilangues, qui permet d'apprendre deux langues dès la classe de 6e, devrait notamment, dans les années à venir, se traduire par une remontée globale des effectifs de germanistes dans le second degré.