Allez au contenu, Allez à la navigation

Don du sang

13e législature

Question écrite n° 05543 de M. Roland Courteau (Aude - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 18/09/2008 - page 1863

M. Roland Courteau demande à Mme la ministre de la santé, de la jeunesse, des sports et de la vie associative si elle envisage de prendre toutes dispositions permettant d'assurer une meilleure reconnaissance à l'ensemble des personnes qui, en véritables acteurs essentiels pour notre système de santé œuvrent bénévolement, dans le cadre du don du sang, pour défendre l'éthique transfusionnelle et renforcer le volontariat.



Réponse du Ministère de la santé et des sports

publiée dans le JO Sénat du 05/02/2009 - page 324

Les donneurs de sang bénévoles sont les acteurs clés du dispositif français de transfusion sanguine, qui permettent chaque jour aux patients de recevoir les produits sanguins dont ils ont besoin. La France est profondément attachée aux principes d'anonymat, de bénévolat et de volontariat du don de sang. C'est pourquoi la reconnaissance des donneurs de sang ne peut et ne doit pas être matérielle ou financière, sauf quand il s'agit d'insignes et de diplômes, marques de reconnaissance symboliques de leur générosité. La reconnaissance des donneurs de sang passe par la considération et le soutien du ministère chargé de la santé à l'action des associations qui les représentent. Ce soutien se concrétise sur le plan financier par des subventions et sur le plan politique par la prise en compte de leurs demandes et de leurs avis sur les questions touchant au don de sang. La Fédération française pour le don de sang bénévole est un interlocuteur incontournable du ministère chargé de la santé et de ses établissements publics dans le domaine du don de sang. Enfin, le don d'organes, de sang, de plaquettes et de moelle osseuse a été choisi par le Premier ministre, comme thème de la « grande cause nationale 2009 », le 8 décembre 2008, ce qui permettra aux organismes à but non lucratif d'obtenir des diffusions gratuites dans les médias publics.