Allez au contenu, Allez à la navigation

Enseignement des sciences économiques et sociales au lycée

13e législature

Question écrite n° 05930 de M. Ivan Renar (Nord - CRC)

publiée dans le JO Sénat du 23/10/2008 - page 2102

M. Ivan Renar attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur l'enseignement des sciences économiques et sociales (SES) dispensé aux lycéens. Dans le cadre de la réforme du lycée, les programmes et finalités des SES pourraient être profondément remaniés. Ces bouleversements engendreraient notamment un éclatement des SES entre sciences sociales et sciences économiques ainsi qu'une diminution significative des heures d'enseignement. Une telle refonte de l'enseignement des SES entraînerait un réel appauvrissement intellectuel des élèves pourtant plus que jamais confrontés aux questions économiques et sociales issues de la mondialisation. Il lui demande de prendre les dispositions nécessaires pour que l'ensemble des lycéens puissent bénéficier d'un enseignement en SES de qualité d'autant plus que l'apport de cette discipline contribue à leur réussite dans l'enseignement supérieur, comme en témoignent les statistiques fournies par les services du ministère de l'éducation nationale.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale

publiée dans le JO Sénat du 20/11/2008 - page 2328

Le contenu d'enseignement de la filière sciences économiques et sociales a été, effectivement, l'objet d'un travail d'analyse entrepris par une commission mandatée par Xavier Darcos, et présidée par Roger Guesnerie, professeur au Collège de France. Cette commission était invitée à faire toutes les propositions utiles pour améliorer la qualité des programmes. La prise en compte des préconisations de cette commission dont le travail s'est achevé en juillet 2008 devra s'inscrire dans le cadre de la réforme du lycée général et technologique qui fait l'objet actuellement de consultations approfondies avec l'ensemble des partenaires concernés. Dès que le ministre de l'éducation nationale aura pris les décisions pour le nouveau lycée, des groupes d'experts seront nommés pour concevoir les nouveaux programmes dans toutes les disciplines, dont les sciences économiques et sociales.