Allez au contenu, Allez à la navigation

Enseignement des sciences de la vie et de la terre en classe de seconde

13e législature

Question écrite n° 05986 de M. Jean-Pierre Godefroy (Manche - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 30/10/2008 - page 2147

M. Jean-Pierre Godefroy attire l'attention de M. le ministre de l'éducation nationale sur la nécessité du maintien de l'enseignement des sciences de la vie et de la terre (SVT) dispensé en classe de seconde dans les lycées.
La réforme du lycée qui devrait entrer en vigueur à compter de la rentrée 2009 des classes de seconde doit permettre de mieux préparer les jeunes à l'enseignement supérieur universitaire, et plus généralement favoriser leur entrée dans la vie active et leur épanouissement personnel.
Or de tels objectifs ne sauraient être compatibles avec une suppression des SVT des enseignements fondamentaux de la classe de seconde, projet que dénoncent unanimement les professeurs de biologie et de géologie. En effet, les objets d'étude de cette matière sont au cœur des enjeux environnementaux, de santé, des ressources énergétiques et alimentaires et sont nécessaires au maintien de la présence française dans la recherche fondamentale et appliquée.
En conséquence, il souhaiterait qu'il lui précise les mesures et les moyens qui vont être mis en œuvre dans le cadre de la réforme du lycée pour pérenniser l'enseignement des sciences de la vie et de la terre.



Réponse du Ministère de l'éducation nationale

publiée dans le JO Sénat du 27/11/2008 - page 2381

Le 21 octobre dernier, le ministre de l'éducation nationale a présenté la nouvelle organisation des enseignements de la classe de seconde qui comportera trois grands ensembles : des enseignements généraux de tronc commun, sur une durée totale de 21 heures : le français, les mathématiques, deux langues vivantes obligatoires, l'histoire-géographie, les sciences expérimentales et l'éducation physique et sportive ; six heures d'enseignements complémentaires proposés sous forme de modules à choisir parmi les domaines suivants : humanités, sciences, sciences de la société et technologies ; un accompagnement personnalisé de trois heures hebdomadaires. Les sciences expérimentales qui concernent aussi bien la physique-chimie que les sciences de la vie et la terre, restent donc un enseignement obligatoire en classe de seconde. Elles peuvent également être choisies par les élèves dans le cadre des enseignements complémentaires.