Allez au contenu, Allez à la navigation

Regroupements d'employeurs et exonérations de charges sociales pour les travailleurs occasionnels

13e législature

Question écrite n° 06648 de M. Michel Doublet (Charente-Maritime - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 11/12/2008 - page 2464

M. Michel Doublet attire l'attention de M. le ministre de l'agriculture et de la pêche, sur les exonérations de charges sociales patronales dites « travailleurs occasionnels » accordées à certains groupements d'employeurs en fonction de la composition de leurs membres. Aux termes de l'article 1er du décret n° 95-703 du 9 mai 1995 et de l'article 27 de la loi n° 2006-11 du 5 janvier 2006 d'orientation agricole, et en application de l'article L. 741-16 du code rural, les employeurs concernés par l'allègement « travailleurs occasionnels » sont : les chefs d'exploitations, les chefs d'entreprises agricoles ainsi que les groupements d'employeurs, dont les membres sont composés uniquement de personnes physiques et/ou sociétés civiles agricoles, qui exercent l'une des activités visées aux articles L. 722-1 (1°, 3° et 4°) et L. 722-2 (1°) du code rural. En fonction de ces textes, une société de type commercial (par exemple une SARL), employeur de main d'oeuvre, exerçant une des activités précitées, se verra accorder l'allègement « travailleur occasionnel » alors qu'à l'inverse, en tant que membre d'un groupement, elle se verra refuser la mesure pour elle-même mais également pour l'ensemble des membres du groupement. La loi n° 2006-11 du 5 janvier 2006 d'orientation agricole est venue alléger cette restriction en laissant la possibilité aux sociétés commerciales d'adhérer à des groupements dits « multisectoriels » sans faire perdre l'allègement « travailleurs occasionnels » aux autres membres mais cette mesure était transitoire pour deux ans et a pris fin le 31 décembre 2007. Il serait dès lors souhaitable de supprimer cette limite par la pérennisation de la mesure transitoire mise en place par la loi d'orientation agricole 2006 en y rajoutant un accord d'attribution de l'allègement à l'ensemble des membres du groupement dès lors qu'individuellement ils y ont droit. En conséquence, il lui demande quelles sont ses intentions dans ce domaine.



Réponse du Ministère de l'agriculture et de la pêche

publiée dans le JO Sénat du 29/01/2009 - page 233

Pour inciter à la constitution de groupements d'employeurs, gage d'emploi permanent et qualifié, la loi d'orientation agricole du 5 janvier 2006 a étendu le bénéfice des taux réduits de cotisations pour l'emploi de travailleurs occasionnels aux groupements d'employeurs qui ne sont pas exclusivement composés de personnes physiques ou de sociétés civiles agricoles exerçant l'une des activités agricoles mentionnées aux articles L. 722-1 (1°, 3° et 4°) et L. 722-2 (V) du code rural. Depuis le 1er janvier 2008, il n'y a plus de nouvelles entrées dans ce dispositif, dont la durée était limitée aux embauches effectuées entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2007 et pendant deux ans à compter de l'embauche. Le choix d'une reconduction de ce dispositif nécessite au préalable d'en mesurer l'impact sur l'emploi.