Allez au contenu, Allez à la navigation

Installation d'un pylône de téléphone mobile à proximité de Lafrimbolle

13e législature

Question écrite n° 06892 de M. Jean Louis Masson (Moselle - NI)

publiée dans le JO Sénat du 25/12/2008 - page 2581

Rappelle la question 01252

M. Jean Louis Masson rappelle à M. le ministre d'État, ministre de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire les termes de sa question n°01252 posée le 02/08/2007 sous le titre : "Installation d'un pylône de téléphone mobile à proximité de Lafrimbolle", qui n'a pas obtenu de réponse à ce jour. Il s'étonne tout particulièrement de ce retard très important et il souhaiterait qu'il lui indique les raisons d'une telle carence.



Réponse du Ministère de l'écologie, de l'énergie, du développement durable et de l'aménagement du territoire

publiée dans le JO Sénat du 23/04/2009 - page 1006

En ce qui concerne la télévision numérique terrestre (TNT), l'objectif de couverture de 95 % de la population métropolitaine à fin novembre 2011 est clairement posé par la loi du 5 mars 2007 sur la télévision du futur. De plus, un minimum de couverture de 91 % de la population doit être atteint dans chaque département. Le passage au numérique va s'effectuer selon le schéma national d'arrêt de l'analogique et de basculement vers le numérique récemment approuvé par le Premier ministre. L'arrêt de la télévision analogique sera progressif, par zones géographiques généralement conformes au découpage de la diffusion de France 3, afin de pouvoir cibler l'information du public à travers les décrochages régionaux et locaux de cette chaîne. Pour chaque zone géographique, le conseil supérieur de l'audiovisuel doit fixer neuf mois à l'avance, service par service et émetteur par émetteur, une date d'arrêt de la diffusion analogique. Ce préavis permettra aux foyers concernés de prendre des dispositions. En ce qui concerne la Moselle, les émetteurs actuellement ouverts sont ceux de Forbach et de Metz. Fin septembre 2009 seront ouverts les émetteurs d'Algrange, Ars-sur-Moselle, Fontoy, Sarreguemines, Sierck-les-Bains et Villerupt ; celui de Bitche le sera au 1er semestre 2010. En ce qui concerne Lafrimbolle, la moitié de la commune peut actuellement être considérée comme en « zone d'ombre » de la réception hertzienne analogique. La problématique sera la même avec la TNT, dont la zone de couverture est théoriquement semblable à celle de l'analogique. La suppression des zones d'ombre résiduelles nécessiterait des investissements importants. La solution qui semble alors la plus indiquée est la réception de la télévision par satellite, avec le bouquet TNT Sat qui permet depuis juin 2007 la réception de la TNT sans abonnement ni frais de location d'un décodeur. La TNT peut également être reçue par les réseaux de communication électronique. Une deuxième offre par satellite sans abonnement proposant les chaînes en clair de la TNT est également en projet. Pour la téléphonie mobile, dans le cadre du plan de couverture des zones blanches de téléphonie mobile, la mise en place en mars 2008 du site de Bertrambois (Meurthe-et-Moselle) situé à moins de 2 km du centre-bourg de Lafrimbolle a permis la desserte en téléphonie mobile dans cette commune. Sur le point de l'installation d'un réémetteur de chaînes hertziennes sur un pylône de téléphonie mobile, il ne semble pas exister d'impossibilité technique, dans le respect de certaines précautions d'ingénierie. Par contre, les émetteurs de téléphonie mobile sont souvent autorisés pour un usage précis. Une renégociation du bail serait nécessaire pour l'ajout d'un nouvel équipement. En ce qui concerne le haut débit, le conseil général a mis en place un programme départemental de résorption des zones blanches, en cours d'achèvement. De plus, le récent plan « France numérique 2012 » inclut une mesure permettant au Gouvernement de sélectionner par appel à candidature des opérateurs qui s'engageront à fournir en tout point du territoire un service haut débit minimum à 512 Kb/s pour 35 euros par mois maximum. Cette offre sera disponible dès début 2010 en tout point du territoire et permettra à chacun de bénéficier de ce « droit d'accès à l'internet haut débit » voulu par le Gouvernement.