Allez au contenu, Allez à la navigation

Amélioration de la sécurité autoroutière

13e législature

Question écrite n° 08752 de M. Gérard Bailly (Jura - UMP)

publiée dans le JO Sénat du 21/05/2009 - page 1266

M. Gérard Bailly appelle l'attention de M. le secrétaire d'État chargé des transports sur les améliorations possibles à apporter à l'information des usagers d'autoroutes afin d'assurer une meilleure sécurité autoroutière.
Dans un certain nombre de secteurs autoroutiers, la vitesse passe, par exemple, de 130 à 110 kms/h. Cette modification est indiquée sur des panneaux latéraux, invisibles lorsque l'automobiliste double une file de poids lourds et ce dernier se trouve alors en infraction. La signalétique autoroutière devrait être améliorée par l'utilisation systématique de portiques centraux à l'image des portiques qui annoncent la météorologie ou qui signalent les bouchons. Ce même mode d'information devrait obligatoirement être utilisé pour annoncer les réductions de vitesse qui seraient alors beaucoup plus visibles pour tous. Il lui demande si cette idée pourrait être envisagée.



Réponse du Secrétariat d'État aux transports

publiée dans le JO Sénat du 30/07/2009 - page 1904

Pour améliorer la visibilité et la lisibilité de la signalisation routière, et en particulier celle qui est relative aux limitations de vitesse, un arrêté du 10 avril 2009 modifie l'instruction interministérielle sur la signalisation routière prise en application de l'arrêté du 24 novembre 1967 relatif à la signalisation des routes et autoroutes. L'article 8 de cette instruction qui précise les conditions d'implantation des panneaux prévoit désormais que « sur les autoroutes et sur les routes à chaussées séparées par un terre-plein central comportant au moins deux voies, les panneaux de signalisation d'interdiction placés à droite de la route sont répétés de l'autre côté de la chaussée ou sur un portique au-dessus des voies ».