Allez au contenu, Allez à la navigation

Le Louvre d'Abou Dhabi

13e législature

Question écrite n° 10089 de Mme Marie-Christine Blandin (Nord - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 10/09/2009 - page 2111

Mme Marie-Christine Blandin interroge M. le ministre de la culture et de la communication sur le Louvre d'Abou Dhabi.

Le Président de la République a officiellement donné le coup d'envoi de la construction du Louvre d'Abou Dhabi le 26 mai 2009.

Présenté comme le premier musée universel au Moyen-Orient, il devrait ouvrir en 2013.

Elle souhaite qu'il l'éclaire sur les contenus de l'accord du 6 mars 2007 et, en particulier, sur ce qu'il compte faire pour que les conditions d'emploi des personnes qui sont en train de construire cet ouvrage soient pleinement respectées, conformément aux règles de l'Organisation internationale du travail, dont les Émirats Arabes Unis sont membres. Ces conditions d'emploi avaient fait l'objet, en mai 2009, d'un rapport de Human Rights Watch auquel ses prédécesseurs n'ont pas réagi.
Ce rapport fait état de conditions d'accueil et de travail inacceptables des migrants du chantier de stabilisation du sous-sol de l'île de Saadiyat : agences leur demandant des frais de recrutement énormes, promesses de salaires non tenues, passeports confisqués à l'arrivée, conditions épuisantes de travail, rémunérations misérables, droits de recours inexistants.

Parce que ce musée a été promu comme gage du rayonnement de la France, et parce que notre pays ne saurait s'accommoder de normes et de droit internationaux non respectés, elle demande quelles dispositions il compte prendre dans les meilleurs délais et avant la fin du chantier.

Transmise au Ministère de la culture et de la communication



La question est caduque