Allez au contenu, Allez à la navigation

Résistance aux antibiotiques

13e législature

Question écrite n° 13407 de Mme Patricia Schillinger (Haut-Rhin - SOC)

publiée dans le JO Sénat du 13/05/2010 - page 1198

Mme Patricia Schillinger attire l'attention de Mme la ministre de la santé et des sports sur la résistance aux antibiotiques. La Commission européenne vient une nouvelle fois de tirer la sonnette d'alarme : avec 25 000 morts par an, les bactéries résistantes aux antibiotiques deviennent une grave menace sanitaire, faute de nouveaux médicaments capables de les combattre. Un récent rapport de l'Agence européenne du médicament (EMEA) et du Centre européen de contrôle des maladies (ECDC) prévient que 70 ans après la découverte des antibiotiques, il faut se préparer à un futur sans antibiotiques efficaces. L'extraordinaire capacité d'adaptation du monde microbien a été trop longtemps négligée. Il suffit de 20 minutes à une bactérie pour muter et s'adapter. Le problème majeur est la quasi-absence de nouveaux antibiotiques. Après une phase d'effervescence jusque dans les années 70, avec onze familles de molécules mises sur le marché, seules deux molécules prometteuses sont aujourd'hui en développement. D'où la demande insistance de l'Europe de mettre en place une politique fortement incitative pour amener l'industrie pharmaceutique à investir dans ces nouveaux secteurs. En conséquence, elle souhaiterait savoir quelles sont les mesures que le Gouvernement entend mettre en oeuvre pour lutter contre cette nouvelle menace sanitaire.


Transmise au Ministère des affaires sociales et de la santé



La question est caduque